Dissertation Sur La Culture Et La Nature

On peut en prendre pour preuve le sentiment de la paternité qui nous semble si évident.

Tags: Argument Essay On Abortion AgainstFour Essays On LibertyDissertation Timetable ExampleBusiness Development Strategic PlanEarly New Zealand Photography Images And EssaysPowerpoint Essay Revision 3Une Cabine D EssayageApa Annotated Bibliography MakerHow To Write An Compare And Contrast Essay

C’est pourquoi il est apparu préférable de penser que la culture réalise bien plutôt l’humanisation de l’homme.

Toutefois, on ne peut nier la diversité des cultures humaines.

La culture dénature donc bien l’homme au sens où elle change sa nature de départ pour lui en substituer une nouvelle, celle qui lui permet de vivre moralement avec les autres.

Cependant, si l’homme n’était absolument pas capable d’agir moralement, comment pourrait-il être capable d’être éduqué ?

On peut entendre par là l’institution qui détient le pouvoir (législatif, exécutif et judiciaire) de façon séparée de la société.

Dès lors, la culture, c’est-à-dire non seulement les traditions qui se transmettent dans tous les domaines (connaissances, art, techniques, etc.), mais également la culture au sens de l’éducation, est ce qui enlève à l’homme ce fond de méchanceté gratuite qu’il a sans éducation.En outre, laissés à eux-mêmes, les hommes sont bien plutôt dans le conflit, bien loin du bonheur supposé de l’état de nature. N’est-ce pas que la culture les a dénaturés pour les rendre tels qu’ils sont ?En effet, Hegel soutient qu’il faut que les hommes sortent de l’état de nature pour vivre en société, plutôt une société où il y a un État.Ce qui n’exclut pas qu’il y ait certains sentiments moraux universels, comme la véracité ou la générosité.Dans tous les peuples, on trouvera des rituels d’hospitalité.Ne faut-il pas penser bien plutôt que la culture, loin de dénaturer l’homme, réalise sa nature ? En effet, de même que les hommes marchent naturellement, mais qu’il faut leur apprendre, on doit considérer avec John Stuart Mill, dans De l’utilitarisme (1863), que les qualités morales sont naturelles quoiqu’elles soient acquises.En effet, un humain qui ne marche pas n’est pas vraiment humain. Il faut donc apprendre à marcher – ce qui se fait dans toutes les cultures.Lorsque nous embrassons dans l’amour, nous croyons qu’il s’agit d’une conduite naturelle par contre la diversité des langues nous amène à penser que lorsque nous parlons c’est culturel.Pourtant, les anciens Japonais n’embrassaient pas dans l’amour – et les Japonais ont depuis appris.Et chaque culture peut emprunter aux autres ses découvertes.Pour la raison dans les sciences, là encore sa formation est variable en fonction des cultures mais les emprunts sont possibles.

SHOW COMMENTS

Comments Dissertation Sur La Culture Et La Nature

The Latest from vesten.ru ©